*La Mort dans la peau – Paul GREENGRASS – 2004
Pourquoi c'est noté nulle part ça ? Evidemment que je l'ai vu. Une continuité par rapport au premier ( où il ne tuait pas le dictateur parce qu'il y avait sa fille ), là à la fin il va avouer à la fille devenue grande que sa mère n'a pas tué son père avant de se suicider, mais qu'il les a tués.
9/20

*La Mémoire dans la Peau – Doug LIMAN – 2002
Un bon film d'espionnage moderne, que j'apprécie à chaque vision, bien réalisé, bien rythmé, bien dosé en action et en petite romance.
12/20

La Naissance de Charlot – Documentaire de Serge BROMBERG & Eric LANGE – 2013
Mm
6/20

L'Angleterre et son hymne secret – Documentaire de Axel FUHRMANN – 2016
Un docu sur Edward Elgar en fait, et en particulier ses « Pump and Circumstance »
6/20

Cyrano, c'est nous – Documentaire de Anne-Sophie PLAINE – 2015
Très beau documentaire
10/20

Mongeville 10 : légende vivante – Téléfilm de René MANZOR – 2016
Bof
6/20

*Comme un chef – Daniel COHEN – 2011
De l'égoïsme féminin pur (ou instinct maternel aveuglant) pour prétexte à scénario : le gars travaille chez un grand chef et sa carrière va décoller, sa passion, il va devenir lui aussi un grand chef plutôt que de faire des petits boulots de merde où il est juste un pion mal payé et où il n'est pas heureux ni à sa place, mais non, elle le prend mal et s'en va, le quitte, parce qu'il va vivre son rêve et pendant un temps ne pas être payé, ben voyons tout cela est fort crédible. Grande preuve d'amour de la femme, alors qu'elle devrait se réjouir pour lui et l'encourager, non elle fait son caprice de femme enceinte blessée et soi-disant sérieuse et responsable alors qu'elle est juste susceptible et irresponsable, le gars peut louper l'occasion de sa vie ça ne lui ferait rien. Ensuite, bien sûr, son chef très strict et maître de son art accepte de se mettre à la cuisine moléculaire, qu'il n'a jamais pratiquée, pour séduire les membres d'un guide, c'est très crédible, et ça nous vaut de belles séquences bien ratées niveau humour.
Bon, sinon, outre ces détails, j'aime bien l'ambiance culinaire, et la présence magnétique de la belle Raphaëlle Agogué, donc je le mets souvent pour m'endormir.
8/20

The Prince – Téléfilm de Brian A. MILLER – 2014
C'est écrit par Besson ou quoi ? Une adolescente paumée qui se drogue et disparaît, enlevée par un caïd noir, sa mère est morte lorsqu'elle était jeune, elle aime son père, petit garagiste de fin fond de la campagne qui s'avère être en réalité le plus grand tueur d'élite reconverti. Et donc ça va canarder, et y a même Bruce Willis en special guest, l'ennemi juré puisque l'autre a tué sa fille et sa femme en piégeant sa voiture il y a vingt ans. On a donc droit à un duel terrible : les gars se tirent dessus et le méchant meurt. Ah oui, y a aussi l'amie de l'ado, une sorte de bombasse brune avec des yeux bleus à la Megan Fox qui aime bien brûler la vie par les deux bouts, un peu pétasse aguicheuse, limite elle se ferait bien le père. Bref, niveau zéro de scénar.
5/20

Diabolique – Téléfilm de Gabriel AGHION – 2016
Excellent téléfilm. Aghion aura au moins réussi un film dans sa carrière.
9/20

Caïn – Téléfilm de Bertrand ARTHUYS et Alexis Le SEC – Saison 4 – 2015
Episode 1 2 3
1 – Cool, Hélène Seuzaret intègre la série.
2 – Godard prof de philo avec filles suicidées et frère vengeur.
3 – La narration par le biais de la fille ( qui prend soudainement une place énorme dans cette saison, ça y est en plus il sont amoureux et se le disent, houlala ) dans le coma, avec un mélange de souvenirs et de faits futurs, donc une masse d'informations énoncées de manière totalement factice, c'est original, mais bon, cette facilité de raccourcis, ça m'a un peu gêné. Quant au subterfuge final ( ils font semblant de tuer le gars pour qu'il puisse refaire sa vie ), mouais, moi je l'ai vu venir à des kilomètres, donc un vrai gangster pourrait le voir aussi je pense.
7/20

Man of Steel – Zack SNYDER – 2013
Ce qui est saoulant dans les comics, c'est le schéma hyper classique : d'abord l'exposition ( la seule partie qui me plaise en fait ), avec la découverte du héros, son pouvoir, son initiation, puis arrivée du méchant, histoire d'amour, parents ou proches tués (la scène de la mort du père emporté par une tornade, un must du genre niveau ridicule), petites confrontations, complications genre fille enlevée, puis bataille finale et libération. Le tout avec discours moralo-philosophique de caniveau. Aucune surprise, aucune invention, c'est toujours pareil. Ca me broute moultement mais heureusement je n'ai aucune attente pour ce genre de films.
6/20

Isabelle Adjani, 2 ou 3 choses qu'on ne sait pas d'elle – Documentaire de Franck DALMAT & Julien COLLET VLANECK – 2012
Mm
?/20

Star Trek – J.J. ABRAMS – 2009
Jamais été fan de la série, jamais trop regardé, mais là c'était un prequel sympa et divertissant.
8/20

Petits meurtres à l'anglaise – Jonathan LYNN – 2010
Un remake de « Cible émouvante » avec Emily Blunt. Alors autant c'est une joie de la voir – et le rôle lui va à la perfection - autant c'est un peu pénible de voir un remake copié/collé d'un film qui n'appelle pas à une deuxième vision, même si c'est absurde et loufoque, et donc un peu amusant.
6/20

Mongeville 3 : le Dossier Phébus - Téléfilm de Jacques SANTAMARIA – 2014
Mouais, bof. Je préfère les plus récents avec Gaëlle Bona. Là l'intrigue ne m'a jamais captivé, c'était très lent, il y avait juste de belles petites ambiances nocturnes.
6/20

Piégés – Téléfilm de David HACKL – 2015
Piper Perabo et une autre jolie brune, Michaela McManus, dans un bon gros navet mal réalisé. Le jour qui se lève en deux minutes, la brume qui disparaît en deux secondes, non c'est mauvais.
5/20

Un Enfant en danger – Téléfilm de Jérôme CORNUAU – 2016
Avec Atika, Borotra et Arié Elmaleh. Mais je ne m'en souviens plus trop.
7/20

Le Silence des églises – Téléfilm de Edwin BAILY – 2013
Renucci comme toujours excellent, avec son visage plein de bonté, surtout dans le rôle d'un salaud.
8/20

Houdini, l'illusionniste – Téléfilm de Uli EDEL – 2014
Une jolie petite rousse, Kristen Connolly
7/20

Cartouche, le brigand magnifique – Téléfilm de Henri HELMAN – 2009
Elle est mignonnette la petite Juliette Lamboley. Elle ira loin cette petite, et pas uniquement en tant qu'actrice. Sinon ça se laisse regarder d'un oeil, le scénario brode pas mal autour de l'intrigue originale, mais au final c'est du Robin des Bois au rabais, les scènes de combats c'est à mourir de rire, et ça n'a pas la force du film de Broca, notamment son final émouvant.
6/20

Mongeville 4 : Mortelle mélodie – Téléfilm de Bruno GARCIA – 2014
L'arrivée de Gaëlle Bona dans cet épisode apporte véritablement un vent de fraicheur et un sourire, une attitude volontaire et positive, qui manquaient dans la première saison, trop sérieuse. Episode correct sans plus. Bon et puis le coup inutilement stupide du chef qui à chaque fois s'énerve contre la présence de Mongeville puis qui le félicite à chaque fin d'épisode pour la résolution de l'enquête, ça va finir par se voir non ?
7/20

*La Vie à une – Téléfilm de Frédéric AUBURTIN – 2007
Ma petite Claire Keim est encore allée se fourvoyer dans une guimauve sucrée inutile de plus, avec malentendus et quiproquos pour faire accroire qu'il y a un semblant de scénario. Mais quel charme elle a, nom d'une pipe !
6/20

Shakespeare mis à nu – Documentaire de Claus BREDENBROCK – 2013
Mm, un peu intéressant. Mais des spécialistes apportant des informations contradictoires, c'est pas le top pour avoir le fin mot de l'histoire. Les oeuvres existent, éternelles, c'est l'essentiel.
6/20

La Loi d'Alexandre 1 : Comme des frères – Téléfilm de Claude-Michel ROME – 2015
On a vu mieux des épisodes mieux réalisés par la suite. Quand à l'enquête et au procès, c'est certes habile mais les effets de manche – surtout le dernier avec le CD contenant soi-disant les discussions avec le meurtrier – sont trop grossiers et attendus. Et le gars se trahit lui-même, bêtement. Non, fort heureusement il y aura des épisodes bien mieux écrits que celui-ci.
7/20

L'Invité – Pièce de David PHARAO mise en scène par Jean-Luc MOREAU – 2016
Certes c'est amusant, mais rien d'extraordinaire. On sait très bien que l'invité n'est pas le fleuriste, et qu'il va aller dans le sens du chômeur concernant ses goûts, et pas ceux, élitistes, du voisin conseiller ( je ne sais pas si Gamelon joue mieux que les autres ou si c'est parce que c'est le seul rôle à ne pas être totalement débile ). Bref, rien que de très attendu et sans surprise, juste amusant. Besson a acheté les droits pour une adaptation, pas étonnant tiens, c'est sûr que cette histoire il peut la comprendre il ne se passe rien.
6/20

Accusé – Saison 2 – 2015
1 – Vu la fin, avec Michèle Bernier qui est une gendarme qui libère un détenu par amour
2 – L'histoire d'Arnaud – Réal Julien Despeaux Frémont toujours excellent Azabal cadrages intéressants, qui isolent bien les personnages, comme de leur propre vie, parce que noyés sous le poids de la fatalité
/20

Shakespeare est-il mort ? - Documentaire de Claus BREDENBROCK – 2015
Le même documentaire à la virgule près que le précédent. Apparemment le réalisateur fait une petite fixette sur le sujet.
6/20

Présidentielle 1988 : l'élection des illusions perdues – Documentaire de Bertrand DELAIS – 2014
Mm
6/20

The Team – Série de Mai BOSTROM, saison 1, 8 épisodes – 2015
Une série sympa, réalisation réussie, écriture fine et psychologie bien tracées, mais au bout de trois épisodes ça commence à s'essouffler assez sérieusement. J'ai même fini par me ficher totalement du dénouement. L'est jolie l'actrice blonde.
8/20

Nothing compares to Prince – Documentaire de Lyndy SAVILLE – 2016
Mm
6/20

La Mort en héritage – Téléfilm de Nikolaus LEYTNER – 2015
Réalisation sympa, belle petite ambiance enneigée. Petite enquête tranquille, un peu à la Véra, ça passe.
7/20

Eyjafjallajökull – Alexandre COFFRE – 2013
Oh je sens qu'on va bien pas rigoler et que ça va être bien calamiteux...
4/20

Meurtre à l'île de Ré – Téléfilm de François BASSET & Jules MAILLARD – 2016
Ah, c'est déjà un poil mieux. Là, il y a deux enquêtes croisées, et - ô joie incommensurable - la principale ne concerne pas le passé des protagonistes enquêteurs ( Salomone dans un rôle un peu coincé, et Lucie Lucas toujours aussi mignonne, mais au jeu un peu limité ).
8/20