Alex Hugo, comme un oiseau sans ailes – Téléfilm de Olivier LANGLOIS - 2015
Insondable navet.
2/20

Columbo 34 : Jeu d'identité – Téléfilm de Patrick McGoohan – 1975
McGoohan toujours excellent.
8/20

Les Petits meurtres d'Agatha Christie : Un meurtre est-il facile ? - Téléfilm de Marc ANGELO – 2014
Un petit épisode.
6/20
« Il m'avait dit : de grandes choses vous attendent, et il avait raison, sauf pour une chose : je ne vais pas les attendre »

Jappeloup – Christian DUGUAY – 2013
Okay, alors je suis Guillaume Canet et j'ai envie de me faire un gros kif : écrire un film sur ma passion pour l'équitation, à travers la carrière de Pierre Durand et son cheval Jappeloup. Ah tiens, j'en profite pour parsemer un peu partout des musiques que j'aime, et je vais essayer de caser tout ça en 2h30. Bon, après c'est pas sûr que ça donne un grand film, alors je vais être super méga humble : je vais plutôt laisser un obscur tâcheron le réaliser.
7/20

Un Jour mon père viendra – Martin VALENTE – 2012
Un bête film mal foutu et pas drôle. Olivia Ruiz joue très mal. Quatrième film d'affilée avec Laurence Arné.
5/20

Will Penny, le solitaire – Tom GRIES – 1968
Un beau petit western romantique, avec une charmante Joan Hackett.
8/20

Beautiful Creatures – Richard LAGRAVENESE – 2013
Tiens, une saga qui surfe sur les vagues de Twilight, Narnia, et tous ces romans sortis du même moule pour adolescents. Une histoire d'amour entre un jeune adolescent romantique et une future sorcière, et tout l'univers imaginaire bien manichéen et magique habituel à la noix derrière. En gros : tu as 16 ans, prends en main ton destin, tu n'es pas obligé de subir la malédiction qui t'attire vers les forces des ténèbres, oulala... De quoi faire durer l'inutile pendant bien 2h sur des ressorts vus et revus, avec des dialogues fadasses, des enchantements ridicules et des combats de pacotille. Lourdingue.
5/20

Juliette et Juliette – Rémo FORLANI – 1973
Je n'avais jamais vu de film de Forlani, alors que j'écoutais toutes ses émissions sur RTL au début des années 90 consacrées au cinéma. Voilà, maintenant c'est fait. Un film tendre, avec un arrière fond de libération féminine post 68. Pierre Richard dans son rôle habituel de gentil poète farfelu. Marlène Jobert très craquante à l'époque. Courte apparition de Christine Dejoux.
7/20

*La Septième cible – Claude PINOTEAU – 1984
Un petit polar sympathique, qui prend bien son temps, qui peine même à démarrer, mais qui en fait installe plus un climat ( scénario co-écrit par Dabadie, donc au début on est plus chez Sautet ) qu'une grosse intrigue à dénouer.
8/20

La Clinique du Docteur H – Téléfilm de Olivier BARMA – 2015
C'est bien réalisé ( premiers et arrières plans avec effets de focales ), c'est bien joué, et plutôt bien écrit. Mais pourquoi y a t-il de si grossières petites erreurs ? La femme qui a compris que le docteur était le meurtrier, et qui au lieu de s'enfuir le laisse la droguer et séquestrer dans sa clinique. La même qui appelle son mari, mais qui ne pense bien sûr jamais à appeler la police quand il ne répond pas à plusieurs reprises, d'autant qu'elle devrait bien se douter qu'il est au courant de sa liaison avec le mari suspect. La flic qui vérifie une porte sur deux ou trois au hasard pour la libérer, pourquoi pas chacune des portes ? Bref, de petites imperfections qui font sortir du truc, donc c'est loupé, malgré les autres qualités. Et à quoi ça sert de mettre en premier plan un garagiste qui lit un bouquin de Mary Higgins Clark, c'est débile.
6/20

*Stalingrad (Enemy at the Gates) – Jean-Jacques ANNAUD – 2001
J'avais beaucoup aimé la première fois, sans doute charmé par la romance avec Rachel Weisz. Mais force est de constater que c'est juste un bon petit film. Le duel entre les deux tueurs prend trop de place, et finit par lasser.
8/20

Le Dernier rempart – Kim JEE-WOON – 201
Un bon gros action movie de série B bien naze.
4/20

J. Edgar – Clint EASTWOOD – 2011
Oh super, des filtres pour noircir l'image. Oh super, de jeunes comédiens grimés en vieux. Je ne vois pas trop à quel moment le bon Clint a pu croire qu'il avait les éléments pour faire un film qui soit autre chose que totalement inutile et voué à l'échec.
4/20

*Je suis une légende – Francis LAWRENCE – 2007
Très bon film.
12/20

Trois bagues au doigt – Téléfilm de James HAYMAN – 2010
Pas suivi grand chose. Ca n'avait pas l'air bien folichon, cette fille qui hésite entre trois mecs qui la demandent en mariage. Trop girly pour moi, ça c'est sûr.
?/20
« Un mec romantique adore tomber amoureux, et dès que ça s'installe un peu il va voir ailleurs »

Le Reptile – Joseph MANKIEWICZ – 1970
Bizarre, on s'attache au personnage, qui semble être juste et humain, et au final c'est une belle saloperie qui a juste dupé son monde pour parvenir à ses fins : s'évader du pénitencier et récupérer son magot.
8/20

Capitaine Marleau – Téléfilm de Josée DAYAN – 2015
Bon, avant de le voir en totalité j'avais écrit : Mal écrit ( sauf les dialogues ), mal joué ( sauf Corinne Masiero ), mais j'aime bien le côté loufoque des deux déglingos, la flic ( très Columbesque, d'ailleurs elle le cite ) et le légiste. Et au final, l'histoire d'amour de ces deux énergumènes finit par dégoûter ( surtout la scène finale ), la trame en vaut bien une autre, et c'est plutôt bien joué par tous. Allez, un téléfilm de Dayan qui ressort du lot, c'était pas trop mal.
8/20
« Ca sent fort la solitude, ça part pas au lavage comme ça »

*Aviator – Martin SCORSESE – 200
Content de revoir ce film après avoir vu « Les Ambitieux » de Dmytryk il y a peu, j'ai pu comparer. Belles prestations de Di Caprio et Cate Blanchet, et toujours le joli minois de Kate Beckinsale dont les cinq trop courtes minutes d'apparition irradient totalement ces trois trop longues heures de métrage.
8/20

C'est pas de l'amour – Téléfilm de Jérôme CORNUAU – 2014
Enculé de bâtard de salopard de sa race. Film réussi. Deborah François et Marie Guillard magnifiques.
9/20

*Les Diaboliques – Henri-George CLOUZOT – 1955
Un thriller hitchcockien à la française ( c'est d'ailleurs après avoir vu ce film que le Maître a demandé au duo qu'ils lui écrivent un scénar ). Un peu de mal avec la fausse mort de Meurisse, mais soit. Et pourquoi Vanel ( encore un Columbo, mais cette fois-ci avant l'heure, avec son cigare, son pardessus, et le fait qu'il se trouve à la morgue à enquêter alors qu'on pourrait le prendre pour un badaud ) laisse-t-il faire les choses, à la toute fin, s'il se doute que Meurisse va revenir la tuer ? Mais il est vrai que si elle ne meurt pas, il n'y a pas meurtre. Mais quand même, toujours trouvé ça bizarre.
9/20

*Deux petites filles en bleu – Téléfilm de Jean-Marc THERIN – 2013
Revu, et ça passe un peu mieux, je rajoute un point. La jeune et jolie Lizzie Brocheré, encore une fois baby-sitter, mais cette fois-ci un peu timbrée. Je ne vois pas du tout l'intérêt des deux jumelles « connectées » dans le déroulement de l'histoire, si ce n'est que ça amène inutilement un aspect des plus ridicule.
7/20

Les Petits meurtres d'Agatha Christie : Mademoiselle McGinty est morte – Téléfilm d'Eric WORETH – 2015
Un épisode un peu plus ridicule que la moyenne.
6/20

La Loi de la Prairie – Robert WISE – 1956
Un monstre de cruauté vengeresse ? Mouais, juste un propriétaire qui fait sa loi puisqu'il n'y en a pas d'autre. Toutes ces conversations sur la « rage de pendre » c'est très exagéré, il veut juste se faire respecter et protéger ses terres, défendre son bien. Comme pour sa belle grecque. Il lui dit qu'il a l'habitude de vivre seul, ça signifie qu'elle peut s'en aller si ça le gêne. Ils emmènent le jeune nouveau avec eux pour pourchasser les voleurs : un peu stupide, c'est un « enfant » qui n'a jamais tiré sur personne. Un petit western un peu différent, pas trop déplaisant. On finit par comprendre un peu leur histoire, et le héros prétendument sans coeur finit par l'ouvrir, et tout est bien qui finit bien.
8/20

Une Vie volée – James MANGOLD – 1999
Une belle prestation d'Angelina Jolie ( Oscar du meilleur second rôle mérité ), mais un petit film sans grand intérêt. Une petite chronique d'une jeune femme internée quelques mois, mais dont on ne sait rien, qui ne nous dit rien du personnage, on reste enfermés dans cet hôpital au milieu de ces femmes en souffrance mais sans trop avancer, de quelque façon que ce soit.
7/20

Gros coup à Dodge City (A Big Hand for the Little Lady) – Fielder COOK – 1966
M'en doutais depuis le début. Cela dit, c'est bien fait, très agréable à suivre, on passe un vrai beau moment dans un western original et différent, avec un soupçon de comédie. J'aime bien aussi le retour d'un des joueurs chez lui, après la partie, qui paie le prétendant de sa moche de fille pour l'engager à partir trouver un vrai amour quelque part plutôt que de convoiter son argent et de gâcher sa vie avec une mocheté. L'impact qu'à eu cette femme sur le déroulé de la partie, ce qu'il a changé chez les joueurs, c'était une bonne idée.
9/20

Beauty and the Beast – Série de Jennifer LEVIN & Sherri COOPER – Saison 1 – 2012
Episodes 6 7 8
6/20

Le Mystère du Lac – Mini-série de Jeanne Le GUILLOU – 2015
Episodes 1 à 6
Barbara Schulz, Armelle Deutsch, Claire Borotra : ils savent me parler les casteurs de cette série.
Bon, par contre, une pâle copie de « Broadchurch » à la française, matinée de « Disparue » et autres mauvaises sagas estivales TF1nesques habituelles, avec des gros gros gros hasards ( la copine flic arrive pile quand la jeune fille disparaît, et comme par hasard il y a quinze ans ses deux meilleurs amies avaient disparu, je ne donne que les deux premiers ) gros comme des grosses facilités scénaristiques, c'est pas forcément une réussite.
6/20

Under the Dome – Série de Brian K. VAUGHAN – Saison 3 – 201
Episodes 1 à 6
Et c'est reparti. Pff, c'est vraiment pas terrible. Là ils nous font encore un début à la « Lost », où tout le monde a repris un semblant de vie après les évènements, et ça vire au grand nawak puisqu'ils ne sont jamais sortis du dôme, mais maintenus dans l'illusion dans des cocons, manipulés par la gamine.
Toujours plus de secrets, de mystères, bref, de n'importe quoi avec ramifications farfelues infinies, je regarde d'un oeil sans aucun plaisir.
4/20

Crisis – Série de Rand RAVICH – Saison 1 – 2014
Episodes 1 à 13
Le principe est pas mal. Un gros air de « 24 heures » avec moults rebondissements et retournements, autour d'un Président des USA, kidnapping et menaces, multiplication de sous intrigues, hauts dignitaires ou responsables politiques ou militaires impliqués, méchants infiltrés, technologies modernes, cellule anti-terroriste et compagnie. Intéressant également le fait que les méchants soient en fait une sorte de gentils, qui cherchent à faire tomber le responsable d'une manipulation de soldats dans un escadron de la mort ( sur ce point ça rappelle « Beauty and the Best » ). Le final par contre est raté.
8/20

Hôtel de la plage – Saison 2 – 2015
Episodes 5 6
Mouais, bon bah ça se regarde, y a de bons petits passages, mais on nous complique encore inutilement la vie, avec des couples en crise, des mecs orgueilleux qui ont du mal à pardonner à leur femme un avortement, un autre qui préfère les chiens aux femmes, la petite Lemonnier qui part juste au moment de son mariage, ben voyons, et toute l'histoire avec Mireille Perrier et le cuisinier de l'hôtel. Tiens on découvre qu'il a un fils et qu'on aura droit à une troisième saison, magnifique. Non, ça commence à lasser très sérieusement, ça manque de fantaisie et de simplicité, d'histoires d'amour véritables.
6/20