La Dernière échappée – Téléfilm de Fabien ONTONIENTE – 2014
Etait-ce bien utile ? J'ai trouvé ça creux et chiant. Pourtant j'aimais beaucoup Fignon. Et puis mettre en scène tout ça, non, pas persuadé que ce fût une bonne idée. En plus Claire Keim est moche et son rôle est tout moisi.
4/20

J'ai l'impression que je vous plais... vraiment – Spectacle humoristique de Chantal LADESOU - 2011
Elle est marrante et y a du Rollin, de l'absurde. Par contre elle en fait trop sur son physique, c'est idiot.
8/20

Les Survivants – Frank MARSHALL - 1993
Une aventure, une aventure humaine, étonnante, hors du commun. Donc une curiosité.
7/20

Super 8 – J.J.ABRAMS – 2011
Un divertissement d'aventures jeunesse réussi, façon « Goonies » ou « E.T », produit d'ailleurs par Spielberg, avec mignonnette bluette incluse, la petite Elle Fanning, promise elle aussi à un bel avenir. Un très bon petit film.
10/20

*Oui, mais... - Yves LAVANDIER - 2006
Plaisant. Avec ma petite Emilie Dequenne et Jugnot en psy. C'est un tout petit film, mais il s'y dit de belles petites choses essentielles sur l'âme humaine, notamment lors du passage à l'âge adulte.
8/20
« Il n'y a pas besoin d'être malade pour aller mieux »
« Et si l'égoïsme était de voler à l'autre sa responsabilité »
« Vous avez accumulé la souffrance et vous acceptez de la laisser sortir, c'est normal que vous la sentiez passer »

Maigret et le clochard – Téléfilm de Laurent HEYNEMANN - 2004
Endormi dessus.
?/20

L'Age de raison – Yann SAMUELL – 2010
Il y a de belles choses, à commencer par Sophie Marceau, qui vieillit bien, il faut le reconnaître. Et la trame de départ, même si elle tourne vite en rond. Ca fait un peu trop téléfilm et scénario pour enfants. L'héroïne est trop caricaturale, ça ne fonctionne pas vraiment. Une sorte d'Amélie Poulain dans la narration et les petites histoires, mais pour ce qui est de la réalisation et de l'objet cinéma, on en est très loin. Trop de petits défauts mis bout à bout, qui au final ne forment pas un ensemble homogène et solide. Ne reste que quelques bons petits moments de fantaisie, mais rarement d'émotion. J'aurais aimé que le film prenne une autre direction, pour être franc. Mais ça reste néanmoins très regardable pour passer un moment.
8/20

La Forêt – Téléfilm d'Arnaud DESPLECHIN – 2014
Très chouette adaptation de cette pièce majeure du théâtre russe, et un rôle taillé sur mesure pour Vuillermoz, décidément magistral. Podalydès est excellent lui aussi, et la réalisation est très intelligente. Un bon moment.
10/20

Je hais les vacances – Téléfilm de Stéphane CLAVIER – 2007
C'est pas original, c'est pas drôle, c'est mal joué, mal écrit, c'est nul. Une apologie de l'adultère estival accepté parce que partagé. Tel est l'unique ressors dramaturgique de cette banalité estivale.
5/20 ( Une charmante Maeva Pasquali )

*L'Arme fatale 3 – Richard DONNER – 1992
Ils nous faisaient quand même de belles daubes avec des dialogues pas drôles entre deux flics débiles dans les années 90. Un must du genre. Ne reste que la scène du strip-tease aux cicatrices avec la flic.
4/20

Ils s'aiment – Pièce de Pierre PALMADE et Muriel ROBIN - 1997
Palmade, comme souvent, sans être renversant de drôlerie, c'est plaisant.
6/20

Ils se sont aimés – Pièce de Pierre PALMADE et Muriel ROBIN - 2001
Palmade, comme souvent, sans être renversant de drôlerie, c'est plaisant.
6/20

L'Oiseau rare – Téléfilm de Didier ALBERT – 2001
De la mièvrerie en barre.
2/20

Le Gamin au vélo – Jean-Pierre et Luc DARDENNE – 2011
Grand prix à Cannes. Pourtant, comme leur précédent film, « L'Enfant », Palme d'Or, je trouve que c'est un Dardenne mineur. Ca reste du bon cinéma, intelligent et intéressant, questionnant voire dérangeant, humain et social, mais fortement secondaire comparés à d'autres oeuvres. Ils sont bien meilleurs en portraits féminin.
9/20

Hôtel de la Plage – Mini-série de Christian MERRET-PALMAIR - 2014
La seule histoire qui soit un peu intéressante c'est celle de Zaccaï avec la jeune fille affranchie Juliet Lemonnier. Qui me rappelle terriblement, et sur de nombreux points, la dernière jeune fille qui a bien voulu de moi. Puis ça zappe totalement pour se concentrer sur l'histoire de la fille et de son père disparu. Bon, si je devais donner un avis de cinéphile je dirais que c'est de la dernière zone, avec les divertissements estivaux habituels, mais d'un point de vu télévisuel rien de méchant non plus, ça se regarde puis ça s'oublie.
6/20

La Fille du puisatier – Daniel AUTEUIL – 2011
Daniel Auteuil renoue avec Pagnol trente ans après « Jean de Florette » pour sa première réalisation. Pourquoi avoir mis autant de temps pour comprendre que n'importe qui peut réaliser un film, ou en voir l'envie ? Bref. Une gentille petite histoire familiale typique du grand marseillais. Pas grand chose dans le scénario, ni dans les dialogues, mais ça fonctionne justement sur toutes ces choses très simples, très communes, qui parlent à tous. La petite Astrid Bergès-Frisbey n'est pas trop mal, mais ne joue pas encore totalement bien non plus.
8/20
Y avait une phrase que j'aimais bien, avec Darroussin, à la fin : ???

*Le Meilleur – Barry LEVINSON – 1984
J'avais souvenir d'avoir adoré ce film étant jeune, mais par contre plus aucun souvenir concernant le film lui-même. Et une fois revisionné c'est vrai que c'est pas mal. Il y a des choses un peu survolées et pourtant importantes : la fille du train, le pourquoi de son geste, la relation avec Kim Basinger, puis à la fin avec son amour d'enfance et leur fils, mais bon.
10/20

Dernières avant Vegas – Spectacle d'Audrey LAMY – 2013
Très mauvais. Fatigant. Fatigante.
4/20

Maigret et la dame de compagnie – Téléfilm de Franck APPREDERIS - 2004
Ca va être simple de critiquer ces Maigret : c'est toujours pareil. Ni de grandes enquêtes, ni de grandes réalisations, juste des ambiances, des atmosphères, des comédiens de seconds rôles, et donc l'ennui n'est jamais très loin, mais pour être honnête, si j'arrive à m'endormir devant le contrat est rempli, je ne cherche pas autre chose en les regardant.
6/20

Maigret et le fou de Sainte Clotilde – Téléfilm de Pierre GRANIER-DEFERRE – 2001
Avec Vuillermoz et Khorsand. On même droit à un peu d'action en ouverture, dans le train.
6/20

Hallelujah Bordel ! – Spectacle de Jérémy FERRARI – 2013
Oh bah une petite démolition en règle de la Bible, je ne vais pas bouder mon plaisir. Le gars en fait un peu trop, il y aurait encore plus probant comme extraits ou axes de critique, mais c'est un bon début. Et pas de raison de se priver : il y a peu de choses aussi drôles que le ridicule des religions et des Ecritures lorsqu'on se penche deux minutes dessus. Oeuvre de salubrité publique, donc.
8/20

Oh my god ! - Tanya WEXLER – 2011
C'est mignon.
7/20

Un Heureux événement – Rémi BEZANCON - 2011
La séduction par titres de films en location, au début : génial. Après, je m'attendais à une petite comédie légère, et en fait on a droit à l'angoisse de l'enfantement, la douleur de l'accouchement, la difficulté d'élever un nourrisson, avec tous les problèmes de couples inhérents aux premiers mois, jusqu'à la séparation attendue. Le titre entier serait donc plutôt « un heureux événement dans le malheur qu'est la vie normale ». Belle prestation de Louise Bourgoin. Emouvant mais secondaire. Finalement, il y a eu tellement de comédies lourdingues sur le sujet, alors celui-ci, sur un registre un peu plus grave, était plus intéressant, plus adulte, mais c'est tout.
7/20

La Grande boucle – Laurent TUEL – 2013
Avec un scénario ça aurait pu donner une bonne petite comédie, mais là il n'y a rien. Ca pédale dans la semoule, ça tourne en rond. Et encore, heureusement que j'adore le cyclisme et le Tour.
6/20

Hostages – Série américaine de Alon ARANYA & Jeffrey NACHMANOFF, Saison 1 – 2013
Episodes 5 à 15
Certes plus on avance plus il y a de complications et de rebondissements, de déconvenues et de grains de sable dans le rouage du Duncan, mais ça fait quand même un peu du surplace : c'est sans grande surprise et sans grand suspens. On n'ira probablement pas au-delà de cette saison. Tiens donc, une jolie actrice brune...
8/20

* * *

Une Histoire de détective – William WYLER – 1951
Une petite chronique policière, en huis-clos, relativement austère et pessimiste. Prix d'interprétation à Cannes pour la petite voleuse simplette, Lee Grant, qui en effet campe parfaitement son personnage.
8/20

*L'Armée des Ombres – Jean-Pierre MELVILLE – 1969
Ah cette musique de fin. Pour le reste... pas convaincu. Nécessitera une nouvelle vision pour noter.
?/20

Giordano Bruno – Giuliano MONTALDO – 1973
Gianmaria Volonte et Charlotte Rampling lorsqu'elle était d'une grande beauté sévère. Mais je n'ai pas pu tenir très longtemps.
?/20

Avec la peau des autres – Jacques DERAY – 1966
Depuis longtemps je me dis que ce qu'il y a d'impressionnant dans la filmographie de Lino Ventura, en plus des choix de rôles de gentils, d'hommes intègres, c'est l'absolue qualité globale. Quasiment aucun film mineur, beaucoup de grandes choses ( hormis quelques Lautner post-Tontons ). Mais il m'arrive aussi de tomber sur certains films sans grand intérêt, comme celui-ci, ni bon ni mauvais. Scénario de Giovanni.
6/20

*Un Drôle de paroissien – Jean-Pierre MOCKY – 1963
Avec l'âge et un mépris de plus en plus grand de la religion, ce film me parle davantage, mais ça n'en reste pas moins d'un humour de pacotille et d'un cynisme basique. Plus de mordant et de dénonciation du rapport entre la religion et l'argent n'eussent point fait de mal.
6/20

Le Silence de la mer – Jean-Pierre MELVILLE – 1947
Je me suis un fait un peu grave chier faut avouer. La narration, le peu de dialogues, le montage en petits plans, d'ailleurs très mal filmés, le huis clos, l'austérité générale - je vois bien le message implicite, l'humanité qui se dégage de cette histoire, mais bof.
5/20