Pourquoi personne me croit ? - Téléfilm de Jacques FANSTEN - 2013
J'ai trouvé ça mal joué, et mal foutu quant à la résolution de l'enquête, qui mets des heures à venir. Mais c'était mignon.
7/20

4 mois, 3 semaines, 2 jours - Cristian MUNGIU - 2007
Un film qui change de l'ordinaire, c'est sûr. Une Palme d'or intéressante.
8/20
( Très belle analyse ici )

Simple – Téléfilm d'Ivan CALBERAC – 2010
Un très chouette moment. Mais, on s'en doute, j'ai préféré la petite romance adolescente entre la belle Valentine Catzéfils ( qui me rappelle Alice, dans la sensualité et la voix grave ) et le jeune bohème romantique qui fait une BD en secret dont elle est l'héroïne - à l'histoire avec le simple d'esprit, mignonnette cependant.
9/20

Silences d'Etat – Téléfilm de Frédéric BERTHE - 2012
En gros le scénariste a copié la trame arrière de « The Constant Gardener » quoi. C'est pas mal, mais on ne comprend pas trop l'héroïne, apparemment elle choisit de mentir et de se mentir pour sauver son ami journaliste. Toujours est-il qu'on est un peu dans le flou.
7/20

Qui a re-tué Pamela Rose ? - Kad et Olivier - 2012
De l'humour potache avec de bons moments et surtout beaucoup de temps morts. Le premier opus était centré sur une « histoire » plus linéaire, là ça part vraiment dans tous les sens.
6/20
« Nous survolerons les villes de Washington, Lima, Le Caire, Sydney, Poitier, et enfin Paris »

La Princesse de Montpensier – Bertrand TAVERNIER – 2010
Ca commence avec des scènes d'actions toutes nazes, avec des mouvements de grue ratés, bref, quand un réalisateur talentueux comme Tavernier s'essaie au grand spectacle à l'américaine, ça tombe à plat et ça devient de la série B de daube. Ensuite, on attend pendant deux heures que le film commence, qu'il y ait une histoire, des comédiens qui jouent autrement que façon moderne nonchalante en mâchant la moitié des phrases et donc incongrue, mais néant absolu. La jolie bouche et les jolis seins de Mélanie Thierry n'y changeront donc rien.
4/20

*Polly et moi – John HAMBURG - 2004
Il faut savoir que les films à base de Ben Stiller, ça se regarde une fois, et c'est tout. Or, je croyais que je ne l'avais pas vu.
6/20

Dernier week-end entre amies – Téléfilm de Walter KLENHARD - 2010
Regardé pour Gabrielle Anwar ( qui ressemble plus que jamais à mon premier amour ). Elle a plutôt bien vieilli, mais elle n'aura pas eu de véritable carrière. Et puis cette coupe de cheveux, non. Quant au scénario, l'intrigue était pas trop mal, mais les histoires de filles, bof.
6/20

Romy – Téléfilm de Torsten FISCHER - 2009
On sait que ce sera une entreprise vaine, mais comme on adore l'actrice, on y va.
5/20

De l'autre côté du lit – Pascale POUZADOUX - 2008
Une idée mignonnette, mais qui on s'en doute ne mènera à rien de bien folichon. Juste un prétexte pour une petite comédie parmi les autres. Un Francis Veber aurait peut-être mis un peu plus de piquant et de répliques grinçantes.
6/20

Michael Clayton – Tony GILROY - 2007
Du sous « Erin Brokovich » ( produit par Soderbergh d'ailleurs ) sauce thriller parano, mais sans grande efficacité.
7/20

Nos nuits à Rodanthe – George WOLFE - 2008
Vu le début uniquement. Apparemment ce n'est pas captivant.
?/20

Fais-moi plaisir – Emmanuel MOURET – 2009
Encore une comédie sentimentale loufoque de Mouret, qui a de belles petites idées et une jolie petite vision naïve des choses. A côté de Judith Godrèche et Frédérique Bel ( qui jouent mal pour que ça ressemble un peu à du Rohmer ), Déborah François est de loin la plus charmante, la plus romantique, et le héros est vraiment un idiot de ne pas rester avec elle. Mais tous les personnages-héros de Mouret sont idiots.
8/20

Chambre noire – Téléfilm de Arnaud MALHERBE - 2012
Une très belle idée de scénario. L'appareil photo mystérieux qui voit ce que l'oeil ne voit pas, ce qui est caché, ce qui est enfoui. Ca se rapproche de ce que je recherche, du coup ça m'a donné des idées. J'aime vraiment bien. Enfin, sauf quand ça tourne au délire à la Lynch, et qu'il prend sa femme ( Armelle Deutsch, un trop petit rôle, mais la scène où elle lui dit à travers la fenêtre qu'elle est enceinte est très jolie ) pour la fille morte qui l'obsède, là ça plombe tout, c'est facile et factice, et ça ne sert strictement à rien. Enfin si, à nous montrer que le mec devient barge, mais du coup, à mi-course, l'histoire peine à repartir et à conserver son intérêt. En gros, le premier tiers m'a beaucoup plu, ainsi que les dialogues avec Aumont, et le reste n'a pas du tout tenu ses promesses. C'était tellement décevant que je n'ai même pas suivi la fin de l'enquête, ni le pourquoi du meurtre. Dommage. Je n'ai plus qu'à écrire mon scénario...
8/20
« Si vous saviez comme la vie est douce lorsqu'on se libère de ses obsessions »
« J'ai toujours cru que les miroirs étaient des images. Mais ce sont des révélateurs »

Les Bonobos – Pièce de Laurent BAFFIE – 2011
Une bonne petite pièce amusante et originale. Contrat rempli. Et, qui plus outre, une très jolie Julie Anglade.
8/20

La Graine et le Mulet – Abdellatif KECHICHE – 2007
Palme d'Or le soir-même pour « La Vie d'Adèle », j'en profite pour voir celui-ci et découvrir le cinéma de Kechiche. Bon déjà c'est très long, normal : chacune des scènes dure un quart d'heure minimum. Alors certes il y a de beaux accents de vérité, les rapports humains ressortent assez naturellement ( tu mets des gens qui parlent, au bout d'un moment soit c'est très joué soit c'est naturel, et là il y avait les deux ), mais on se demande un peu quelle est la finalité d'une telle entreprise. Perso, je n'ai pas bien compris, et je crois qu'il n'y en a pas d'autre que de montrer ces personnages et ces rapports humains. Bon. Bah j'espère que la Palme sera plus réussie, quoique une histoire d'amour entre deux adolescentes ça devrait pas être compliqué, par rapport à ce portrait qui m'a laissé totalement froid.
6/20

Star Trek II : La Colère de Khan – Nicholas MEYER - 1982
Musique symphonique, plans de vaisseaux réalistes, on sent bien l'influence de Star Wars, qui a même dû donner l'idée de faire ces films.
5/20

Star Trek III : A la recherche de Spock – Leonard NIMOY – 1984
Mmm, bah c'est mauvais hein. Très mauvais. Et je n'en attendais pas moins. Sinon je les aurais regardés avant. Je ne pense pas que j'irai au-delà, excepté le Abrams.
2/20

Jérôme Commandeur se fait discret – Mise en scène de Dany BOON – 2011
Pas grand chose de drôle.
3/20

A deux c'est plus facile – Téléfilm d'Emilie DELEUZE – 2009
C'est mignon. Belle prestation de la jeune Agathe Bonitzer face à l'ogre Galabru ( qui pour une fois est plutôt bon aussi ).
8/20

Alias Caracalla : Au coeur de la Résistance – Téléfilm de Alain TASMA - 2012
J'ai essayé, mais j'ai pas pu tenir plus d'une heure.
?/20

Un petit bout de la France – Téléfilm de Bruno LE JEAN - 2012
Où l'on retrouve pour la deuxième fois en un mois la rigolote Emilie Piponnier, décidément abonnée aux téléfilms politiques. Pas encore vu la fin.
?/20

Revenge – Série de Mike KELLEY – 2011 - Saison 1, épisodes 1 à 16
Ca alors, si je m'attendais à retrouver Madeleine Stowe vingt ans après, et sans une ride ( un peu comme Gabrielle Anwar, sauf qu'elle avait eu une vraie carrière au tournant des années 80-90 ). Une bonne petite série de suspens très bien menée. J'aime bien.
9/20

Candice Renoir – Série de Nicolas PICARD-DREYFUSS – 2013 - Episodes 3 à 6
Intrigues sympas, c'est plutôt réussi.
7/20

Person of Interest – Série de Jonathan NOLAN – 2011 - Saison 1, épisodes 22 23
Très belle actrice qui joue Root, Amy Acker. Bon, eh bien nous verrons ce que donnera la deuxième saison.
7/20

Merlin – Série de Julian JONES et Julian MURPHY - Saison 2, épisodes 5 6
Plus je regarde, plus je trouve ça naze, et pourtant je ne trouvais déjà pas ça terrible au début.
5/20

The Paradise – Série de Bill GALLAGHER – Episodes 1 2
« Au Bonheur des Dames » made in London. Excellent. J'adore. De la finesse, de la psychologie, pas d'action, pas d'esbroufe, mais du joli travail d'orfèvre. J'espère que tous les épisodes seront du même acabit, voire peut-être même mieux que les deux premiers.
10/20

* * *

*Max et les ferrailleurs – Claude SAUTET - 1971
Qu'est-ce qu'elle était belle. On peut dire de beaucoup de femmes qu'elles sont belles, mais elle... Un soleil. Quant au film, il rejoint peu à peu sa place parmi les autres Sautet à chaque visionnage.
12/20
« Tu couches jamais ? - Jamais avec les filles que je paie »

Star Trek – Robert WISE – 1979
Il ne se passe rien, mais ça met trois plombes. Bon, je reconnais que l'idée n'est pas totalement mauvaise, et que l'aspect métaphysique sur la fin est intéressant, mais un court-métrage aurait suffi.
5/20

max_et_les_ferrailleurs_06_g