Deux flics sur les docks 3 : Sur la mauvaise pente – Téléfilm d'Edwin BAILY – 2012
Toujours rien de bien passionnant.
6/20

Comme les cinq doigts de la main – Alexandre ARCADY – 2010
Bon alors il faut le savoir, Arcady et sa juiverie de pacotille, ça me broute comme c'est pas permis, et j'ai l'impression que c'est pire à chaque film. C'est très mauvais. C'est un gag à quel point c'est mauvais. Le plus drôle, ce sont les scènes conjugales avec une musique façon Gladiator. Et au final, les juifs sont les gentils, et les enculés de manouches les méchants. Super... Ce qui est marrant aussi, en plus du fait que Bruel joue mal comme un gros branleur de merde, c'est les affiches Winamax derrière, bien visibles. Merci Maurice...
Oui, je sais, je suis fan de Dieudo, et je suis un gros salaud antisémite.
2/20

Vic le Viking - Michael HERBIG - 2009
Pour les enfants, comme on pouvait s'y attendre. Il faut croire que j'ai grandi quand même.
4/20

Le Beau-père – Nelson McCORMICK – 2009
Un bon petit suspens.
8/20

Outlander, le dernier viking – Howard McCAIN - 2008
Bien aimé. Du Thorgal à la sauce Hollywood, donc un poil mieux que les téléfilms du même type. Dans le genre, on peut même dire que c'est très efficace.
9/20

Quand les poules auront des dents – Téléfilm de Bertrand VAN EFFENTERRE – 2011
Bon alors okay il y a Armelle Deutsch que j'adore et qui joue mieux que personne, mais bon, c'est vraiment tout pourri. C'est pas possible de faire des films comme ça. Allez, je vais essayer d'écrire un scénario rien que pour elle...
2/20 ( Pour Armelle )
« Ca va passer... – En principe, ça dure neuf mois. »

Max Payne – John MOORE - 2008
Une intrigue, une réalisation et des ambiances qui me font penser à « Sin City ». La neige, la ville, la nuit, les noirs très contrastés. D'ailleurs les deux films sont assez égaux devant la nullité. Dans la dernière heure, le scénariste a indiqué que les protagonistes tiraient des coups de feu dans tous les sens. Et la violence, c'est le langage de ceux qui n'ont rien à dire.
4/20

Get Born – Nicole PALO - 2008
Un moyen-métrage très sympa. L'adolescence, les premiers émois amoureux, avec en prime un dédain total de la jolie jeune fille pour le jeune garçon, qui vit une relation avec un trentenaire ( qui est quand même très sympathique ), ça me parle ô combien... Sans aller très loin, il y a aussi quelques tentatives de faire de la chronologie croisée. Dommage que la fin soit ratée et ouverte, au lieu de se refermer.
9/20

En Territoire ennemi – John MOORE - 2002
Déjà mieux que le précédent du même réalisateur ci-dessus. Et puis j'aime bien le cadre naturel, les décors, la neige. Pour un film de guerre, ça me va.
8/20

Walkyrie – Bryan SINGER - 2008
J'ai pas tout suivi, et puis ils ont tous la même tête ces cons de nazis. Mais c'était plutôt pas trop mal.
8/20

Feu de glace – Chen KAIGE - 2001
Un thriller dans la plus pure filiation hitchcockienne, avec en héroïne blonde la belle Heather Graham. Le scénario est plutôt bien amené, puisqu'on ne comprend qu'au moment où on doit comprendre, juste avant l'héroïne.
8/20

Shade, les maîtres du jeu – Damian NIEMAN – 2002
Un film de poker, pour les fans ( même si là c'est moins du poker que de la triche ). Mais cette fois avec un scénario un poil travaillé, et des acteurs ( un Stallone très féminin, comme dans son meilleur rôle, « Copland » ). Bon, j'avoue, j'ai senti venir l'arnaque assez vite, parce que dans un film d'arnaques, on n'est jamais à l'abri d'une arnaque, donc on étudie toutes les possibilités d'arnaque, ce qui est finalement assez simple.
7/20

Deux flics sur les docks 4 : De Sang et de Miel – Téléfilm d'Edwin BAILY – 2012
Elle est pas mal la petite comédienne. C'est déjà ça. Pour le reste, c'est toujours un peu confus et pas follement passionnant. Un peu dépressif aussi. Et puis tiens, on en rajoute aussi un peu dans le gore, histoire de coller à l'époque. Donc bon, ça peut lasser.
5/20
( Un perchman dans le reflet d'une vitre )

Clémenceau – Téléfilm d'Olivier GUIGNARD - 2012
Pour Didier Bezace. Mais je crois que je me suis un peu ennuyé.
5/20

Villa Jasmin – Téléfilm de Férid BOUGHEDIR - 2007
Pour Judith Davis, et pour le reste ce n'était pas totalement mauvais.
6/20

*The Usual Suspects – Bryan SINGER – 1994
Je ne comprends pas l'engouement pour ce polar. Un exercice scénaristique improbable. C'est dommage qu'il n'en reste rien au final. Hormis des effets de style. Au final, on se fout de notre gueule, et je suis pas friand de ce genre d'entourloupes. Belle musique de John Ottman.
6/20

Mademoiselle Chambon – Stéphane BRIZE – 2009
Doux et sensible comme du Eric Holder, donc. Une petite musique de chambre qui me rappelle des moments précieux. Seul point pas crédible du tout : le mec craque sur Kiberlain alors qu'il est marié à Aure Attika... Faut pas déconner non plus. Alors, certes, ça ne divertit pas des masses, il ne passe pour ainsi dire rien, mais pour les coeurs sensibles à la tendresse et aux musiques intimes, ainsi que classique, ça peut émouvoir et offrir une belle petite parenthèse. Comme un bouquin d'Holder quoi.
7/20

Tetro – Francis COPPOLA - 2009
Ca m'a d'abord fait penser à « Rumble Fish », hélas en cent fois moins bien : du N&B, un grand frère un peu « barré ». Et puis après j'ai lâché prise, mais ça me semblait très Almodovar-like.
?/20

Chaos – Tony GIGLIO – 2005
Un mix entre « Inside Man » et « The Usual Suspects ». Le scénario est tellement prévisible que j'ai deviné le pourquoi du comment à la moitié du film. C'est énervant à force.
7/20

Nicolas Canteloup n'arrête jamais – Spectacle – 2011
C'est un peu amusant. Dommage que ce soit tourné un mois avant l'affaire DSK.
6/20

*La Voix des morts - Geoffrey SAX - 2004
Dommage que la fin soit aussi ratée, parce que c'est un bon thriller.
8/20

Docteur Patch – Tom SHADYAC - 1998
Déjà, il y a la magique Monica Potter. Ensuite, c'est beaucoup de guimauve et de bons sentiments, mais ça se laisse regarder. Apparemment c'est tiré d'une histoire vraie, donc si elle meurt en vrai, eh ben c'est encore plus triste.
8/20

Tout est bon dans le cochon – Téléfilm de David DELRIEUX - 2012
Une petite beurette qui arrive dans un village pour rouvrir la charcuterie et faire revivre la fameuse saucisse locale. Très anecdotique.
6/20

Le Désamour – Téléfilm de Daniel JANNEAU - 2010
Sympathique.
7/20

Beau monstre – Téléfilm de James HAWES - 2010
Elle est jolie la petite actrice brune, Charlotte Riley. Mais sinon, on pourrait croire que ça va ressembler à du bon Wallander, mais en fait non, au fur et à mesure on se rend compte que c'est pas terrible, mais plutôt terriblement convenu.
6/20

Go Fast – Olivier VAN HOOFSTADT - 2007
Une jolie brune, Catalina Denis. C'est tout. C'est peu.
3/20

Clémentine – Téléfilm de Denys GRANIER-DEFERRE – 2007
Pour Constance Dollé, et je ne suis pas déçu, son interprétation est absolument admirable. Un beau téléfilm.
8/20

Persécution – Patrice CHEREAU – 2008
Trop souffreteux et poseur. Pas rentré dedans du tout.
?/20

600 kilos d'or pur – Eric BESNARD – 2010
Un film d'aventures à l'américaine, plutôt bien foutu, mais qui ne sert malheureusement strictement à rien. Besnard est bien meilleur lorsqu'il signe le scénario du « Nouveau Protocole »
6/20

Bon appétit - David PINILLOS - 2010
Une comédie romantique un peu différente, qui montre davantage ce qui se passe dans la vraie vie que dans les films : quand l'un aime l'autre, qui ne l'aime pas. Il y a donc parfois de petits accents de vérité. Et l'occasion de découvrir Zurich. Un film qui donne le sentiment d'avoir passé du temps avec des amis, ou des gens qui pourraient l'être. Ca fait du bien ce genre de sensation, plutôt que de voir des personnages désincarnés. Un beau petit moment.
10/20

bon_appetit

L'Amour c'est mieux à deux – Dominique FARRUGIA et Arnaud LEMORT – 2010
Mais pourquoi Farrugia nous fait-il des films de midinette ? En plus le scénario est de Dubosc. Situations et quiproquos grotesques, ou lourdauds. La séquence dans le parc, avec le chien, c'est franchement pas possible. Un brouillon de comédie romantique. Niveau téléfilm du... bah du dimanche. La sourde et muette en fauteuil est jolie. Par contre, Virginie Efira, pour son premier rôle de cinéma, méritait mieux, moins potiche. Et Cornillac en jeune premier romantique, non, c'est trop drôle, c'est vraiment un gros blagueur ce Farrugia.
5/20

Le Commissariat - Téléfilm de Michel ANDRIEU - 2009
Pas trop suivi, malgré Sophie Quinton, que j'adore. Beaucoup trop longuet et ennuyeux.
4/20

Que ma joie demeure – Spectacle d'Alexandre ASTIER – 2012
J'ai eu un fou rire à la fin du sketch des miettes. Sinon, de rares sourires. C'est un mélange prétentieux ( sur la musique classique, mais histoire de bien nous montrer qu'il l'a étudiée, et non pour la partager ou jouer avec, alors que l'idée de leçon aurait pu partir sur une autre piste entre pédagogie et interaction avec le public ) et semi-comique intéressant, mais ni captivant ni vraiment très drôle ( quelques clins d'oeil à Dieudo, mais ici le talent est ailleurs ). On sent aussi l'influence de François Rollin. Par contre, Astier est excellent comédien ( bons moments en Bach bourré, avec la mamie, dans l'église ) et dialoguiste. Il s'est fait plaisir, mais je crois qu'au final c'est assez égoïste, ou égocentrique, au choix. Astier quoi : génial, mais perso.
7/20

Invictus – Clint EASTWOOD – 2009
Mmm, c'est mignon. Une belle histoire humaniste, certes, mais bon, ça n'en fait pas un grand film pour autant. D'ailleurs, c'est l'un des rares films du Clint illustré par des chansons insipides, pour faire djeun's.
7/20

The Reader – Stephen DALDRY - 2008
Très surprenant. Au début, une belle histoire. Deux êtres qui se partagent un peu de vie. Chacun possède son savoir : l'une l'amour, l'autre la lecture. Et puis le film part dans une toute autre direction. Franchement une belle surprise. Le début, très sensuel, puis le procès, et son lot de questions sur l'Histoire, même si j'ai un peu moins aimé le traitement de cette deuxième partie. En fait, j'aurais aimé que le film continue sur son histoire d'amour. Mais beau film. Beau rôle pour Kate Winslet.
10/20

Castle – Saison 4, épisodes 10 à 13
Bon, moi je veux bien qu'il y ait des enquêtes et tout ça, mais faudrait voir à davantage remettre de l'ambiguïté entre les deux, comme au bon vieux temps de la fin de la saison 2 par exemple, sinon je vais me lasser. Heureusement que je sais ce qu'il va se passer dans la saison 5...
7/20

Braquo – Série de Olivier MARCHAL, épisodes 5 et 6 – 2009
Je reconnais que c'est pas mal, mais je n'ai pas été non plus captivé par les intrigues. J'avais nettement préféré « Les Beaux Mecs »
7/20
( Marrant les gros plans sur les lunettes de soleil avec l'équipe technique dans le reflet )

Harper's Island – Episodes 9 à 13 – 2009
Me reste plus qu'à la regarder une deuxième fois pour profiter de toutes les invraisemblances. Mais j'aime bien le fait que l'histoire complète tienne en une saison.
8/20

Main courante – Episodes 1 à 6 – 2012
Des épisodes sans réel lien, des enquêtes un peu basiques, et en tout cas sans intérêt. Après Braquo, on se croirait chez les Bisounours. Et Marie Bunel, d'habitude si douce, détonne dans ce rôle de flic qui passe son temps à gueuler et engueuler.
5/20

* * *

Ciel rouge – Robert WISE – 1948
Un bon western en N&B ( Musuraca oblige ) avec Mitchum jeune. Il faut dire que Mitchum jeune n'a fait quasiment que des bons films ( peut-être même, hormis quelques rares navets, jusqu'aux années 70 ). La dramaturgie, sans être complexe, est plutôt bien troussée, et variée.
10/20
« Je connais des chiennes qui refuseraient de t'avoir pour fils » ( ça c'est de l'insulte )

Columbo 24 : Le Chant du Cygne – Téléfilm de Nicholas COLASANTO – 1974
Pour une fois, le meurtrier s'y prend très bien pour jouer l'innocence, jusqu'au dernier moment. Le détail qui le trahit est d'ailleurs un peu capillotracté. J'aime bien le passage avec le bonhomme des pompes funèbres. Un bon épisode.
8/20

Les Professionnels – Richard BROOKS – 1966
Un peu zappé la seconde partie. A revoir.
?/20

Comment épouser un millionnaire – Jean NEGULESCO – 1953
Commencé à deux reprises, pas pu aller jusqu'au bout, je ne sais pas pourquoi.
?/20

L'Etrangleur de Rillington Place – Richard FLEISCHER - 1970
Le rôle de meurtrier convient parfaitement à Attenborough, avec sa petite tasse de thé.
5/20

Columbo 25 : En toute amitié – Téléfilm de Ben GAZZARA – 1974
On voit bien le style de réalisation à la Cassavetes.
8/20

L'Homme de la plaine – Anthony MANN – 1955
Un bon western, avec quelques petits défauts. Pourquoi l'Indien, qui prétend n'avoir rien vu, accompagne-t-il le shérif, et pourquoi le shérif vient-il arrêter le héros, puisque seul l'Indien l'avait vu se battre avec celui qu'il est présumé avoir tué ? Sinon c'est plutôt bien filmé, bien joué, et bien écrit, sur la cupidité et la cruauté des hommes. J'aime bien la musique sur la trompette militaire, dans la première scène.
9/20

Le Souffle de la Violence – Rudolph MATE – 1955
Un très bon western.
10/20

 

get_born