Sherlock Holmes : Les Mystères de Londres – Téléfilm de Rachel GOLDENBERG - 2010
Du grand n'imp.
5/20

La Disparition – Téléfilm de Jean-Xavier de LESTRADE – 2011
Un très bon téléfilm. Godard et Pailhas sont, comme à l'accoutumée, excellents. J'ai comme l'impression qu'on va avoir du Thierry Godard un peu partout pendant une dizaine d'années, vu comme c'est parti.
10/20

Les Disparues – Ron HOWARD – 2002
On reste dans la thématique. Un beau western, dont la qualité principale est d'être un western féminin, ce qui est rare, voire unique. Belle photographie, bon script, un peu long tout de même. Mais agréable.
10/20

Rapt – Lucas BELVAUX – 2009
On commence à s'éloigner de la thématique, mais quelques jours plus tard j'ai revu la fin de "Ne le dis à personne". Bon film. Surtout la deuxième partie, lorsqu'il est libéré.
9/20

*La Machine à explorer le temps – Simon WELLS - 2002
C'est dommage, ça part plutôt bien, mais ça part assez vite dans du grand délire.
7/20

Unborn - David S. GOYER - 2009
Pour renouveler un peu le genre du film d'horreur, ce serait bien d'engager des actrices moches, et non les plus belles filles au monde. Ca rendrait pas pareil, mais au moins ce serait vraiment l'horreur.
7/20

Les Invités de mon père – Anne Le NY – 2009
Une comédie assez sommaire, mais avec quelques petites situations et saillies amusantes. De bons rôles pour Michel Aumont et Luchini.
8/20
« Il a retiré 15000€ du PEA, j'espère qu'à ce prix-là il a le droit de mater ses nichons non ? »
« Oh je suis surtout fidèle par paresse tu sais »

MR 73 – Olivier MARCHAL – 2008
Un film dur, mais un beau film. Belle musique de Bruno Coulais.
10/20

Friends with Money - Nicole HOLOFCENER - 2006
Un film de gros bourges new-yorkais... Comment dire...?
5/20
« Et que faites vous ? - Un peu de tout, beaucoup de rien »

Malgré-elles - Téléfilm de Denis MALLEVAL – 2011
Un chapitre de l'histoire consacré aux filles embrigadées par le Reich. Voila.
6/20

The Duchess – Saul DIBB - 2008
Rien que de vu et revu. Cela reste néanmoins un mélo propret, et même touchant dans sa toute dernière partie. En plus, le personnage du mari incapable d'aimer Keira Knightley est un salaud insensible et froid, comme moi.
7/20

Faux coupable – Téléfilm de Didier Le PECHEUR – 2011
Une bonne intrigue, un bon scénar. Le titre ne prend son sens qu'au milieu, et c'est assez bien vu, parce qu'au début on se dit que l'histoire va partir dans une toute autre direction, qu'en fait il sera accusé du meurtre d'une fille, ou autre.
9/20

L'Entente cordiale – Vincent de BRUS – 2006
Comédie d'action « humoristique » avec de gros guillemets, à la « Opération Corned beef », tout ce que je déteste. Je l'ai vu en connaissance de cause, parce que Clavier, bon... A t-il déjà tourné un film bien depuis le Père Noël ? Ca se saurait je pense.
4/20

Babylon A.D. – Mathieu KASSOVITZ – 2008
Un mix informe de Mad Max, de Gypsy ( une série BD ), de James Bond ( les motoneiges ), de Terminator, de Blade Runner, et du « Fils de l'Homme ». Bon, alors okay Kasso s'est fait plaisir, mais c'est vraiment qu'une grosse daube de film de baston avec de la psychologie de bazar, des dialogues à se tordre de rire, de la mystique à deux balles, de la musique de merde ( bah oui, on sait que Kasso est fan de rap ), et un héros mercenaire à grosse voix, joué par ce génie moderne qu'est Vin Diesel. Un autre raté qui illustre bien le... ratage : monsieur Prix de la mise en scène à Cannes nous refait le plan du miroir, comme dans « La Haine », mais cette fois-ci complètement loupé. Un film ambitieux, donc, mais qui ne dépasse jamais le stade du navet de base.
4/20

Intouchables – Eric TOLEDANO et Olivier NAKACHE – 2011
Du rire et de l'émotion. Un bon gros moment de détente très agréable. Aucune raison de donner le César du meilleur acteur à Omar Sy qui ne fait qu'être lui-même – ou alors il fallait le donner aux deux - mais bon, on sait que l'effet de mode et la personnalité on remplacé l'interprétation depuis des lustres. Aucune raison non plus de bouder son plaisir.
10/20
« Il est chaud... il épistole »

Deal – Gil CATES Jr - 2008
Un film sur le poker, avec tous les clichés du genre. Pour les passionnés, donc.
6/20

*Daylight – Rob COHEN – 1996
Ah bah je l'avais déjà vu ça. Stallone dans le tunnel inondé. Dispensable.
5/20

La Rafle – Roselyne BOSCH - 2010
De la grande Histoire bien dramatique, avec de petites historiettes imprégnées de bons sentiments et de guimauve pour mieux faire passer le tout, un peu de mal à digérer. Malgré Mélanie Laurent. Soit on aborde le thème frontalement, soit on évoque un autre chapitre.
6/20
« C'est bon de pleurer quand c'est pas pour de vrai »

Du Venin dans les veines – Jonathan DARBY - 1998
Un petit thriller psychologique avec Jessica Lange et Gwyneth Paltrow.
7/20

*Fréquence interdite – Gregory HOBLIT - 2001
Je revois chaque fois avec plaisir ce petit thriller réussi. Il fait de bons films ce Hoblit.
10/20

Médecin-chef à la Santé – Téléfilm de Yves RENIER – 2012
Mathilde Seigner est très bien dans ce rôle exigeant. Un film âpre, mais nécessaire.
9/20

X-Files, le film – Rob BOWMAN - 1998
Bon, ça part mal. Et ça ne va pas en s'arrangeant d'ailleurs. C'est risible à quel point le scénario est mal foutu.
4/20
« Un homme seul est toujours en mauvaise compagnie » ( oui, sauf que c'est de Paul Valéry )

*Le Souper – Edouard MOLINARO – 1992
Après avoir vu un documentaire sur Talleyrand, je devais revoir ce film.
/20

Trahison - Jeffrey NACHMANOFF - 2008
On nous prend juste pour des abrutis pendant trois quarts d'heure, alors qu'on sait pertinemment depuis le début que le héros est l'infiltré. Un petit film sur le terrorisme.
7/20

*L'Etrange histoire de Benjamin Button – David FINCHER - 2008
Ma note de l'époque : Un beau film, une belle histoire étonnante, de bons acteurs, une réalisation soignée, la musique de Desplat. Un mix étrange entre Forrest Gump et Amélie Poulain ( très léger ): un bon moment.
10/20

L'Ecole de la vie – Clare KILNER - 2002
Rarement vu un film pour adolescent écrit de manière aussi adolescente, et donc ridicule. Je me disais que ce serait nul, et je n'ai pas été déçu.
5/20

Watchmen – Zack SNYDER - 2009
Je ne suis décidément pas fait pour ce genre de cinéma. Allez, pour être gentil, on va dire que le pire est dans la scène de sexe dans le vaisseau avec la version toute pourrie d'« Hallelujah »
2/20

Mission Evasion – Gregory HOBLIT – 2002
Encore un bon petit film du sieur Hoblit, donc, même si un peu long par rapport à l'intrigue et son dénouement. Un autre choix que Bruce Willis – et le personnage archétypique qu'il trimballe de film en film - eût été préférable, mais soit.
8/20

Transit – Christian de la CORTINA - 2008
Tabernac', mais c'est quoi steu marde ?! Ca fait pas la job. Le navet québécois quoi. C'est mal écrit ( ça n'a quasiment aucun intérêt, c'est du déjà vu, c'est du on s'en bat les fouilles ), très mal joué, très mal filmé, et excessivement mal monté. L'illustration musicale est également pitoyable. C'est vraiment pas de la bon job. Et en plus on ne comprend pas un broc à ce qu'ils rabachent... J'avais pô vu une telle dowbe depuis un bon boute.
0,2/20 ( Pour Julie du Page )

*Awake – Joby HAROLD – 2007
Ah, bah je l'avais déjà vu. C'est bizarre, il y a des films que je n'ai pas notés. Un petit thriller à la trame quelque peu capillotractée, sans grande conséquence, mais avec la jolie Jessica Alba et son joli minois.
6/20

En apparence – Téléfilm de Benoît d'AUBERT – 2010
Bon, déjà ça me parle : la belle Barbara Schulz se prénomme Alice et retrouve son amour d'enfance. Après, c'est dommage que le scénario ne soit pas un peu plus consistant. On se retrouve très vite à cours de suspens. Déjà, les amis, ne prenez pas un acteur connu ( ici, Le Bihan ) pour jouer un rôle qui, a priori, ne doit pas être identifié au début, un conseil comme ça, en passant.
7/20

Archangel : Confessions dangereuses – Téléfilm de Jon JONES - 2005
Pour la réalisation enneigée. On sent bien que c'est du sous-James Bond et que le sieur Craig s'entraînait.
5/20

*La Vie de David Gale – Alan PARKER - 2002
Un film brillant.
10/20

La Tempête du siècle – Téléfilm de Bradford MAY - 2009
Un long téléfilm catastrophe climatique filmé comme « 24 h », avec du split-screen en prime, alors que l'ouragan Sandy approche de New York dans la vraie vie.
5/20

*Une Pluie d'enfer – Mikaël SALOMON - 1997
Comme pour le téléfilm précédent, rien de tel qu'une bonne vieille tempête ou une bonne pluie torrentielle pour se blottir bien au chaud sous la couette, même si le film est inintéressant. Je pense avoir un goût masochiste pour les films où il fait froid.
7/20

Veronica Mars – Saison 3
C'est toujours un plaisir de suivre Kristen Bell.
8/20

Dexter – Saison 3
On va voir s'il y a une intrigue un poil plus corsée qui se développe.
?/20

Braquo – Série de Olivier MARCHAL – 2009
On est loin du polar à la papa. C'est du Marchal pur et dur, sévèrement burné. C'est écrit, c'est joué, c'est réalisé, ça change. Et « 24 heures chrono » est passé par là. Mais il faut être en condition : ce n'est pas de tout repos non plus.
8/20
« Etre un héros, c'est une fois. Etre un honnête homme, c'est tout le temps » ( Pirandelo )

Caïn – Série de Bertrand ARTHUYS et Alexis Le SEC - 2012
J'imagine que c'est le docteur House français. En tout cas c'est fou à quel point le comédien, Bruno Debrandt, plutôt très bien d'ailleurs, me fait penser au regretté Giraudeau, et physiquement et vocalement. Concernant les intrigues, c'est plutôt quelconque, l'intérêt résidant principalement dans l'humour noir et acerbe des dialogues, le cynisme du héros ( qui est un peu comme moi, une espèce de salaud ), et dans sa relation avec sa jeune lieutenant. Pourra mieux faire s'il revient en deuxième saison.
Y a un truc très dérangeant dans les séries policières françaises, qui me hérisse ici : j'ai beau être guitariste, je n'en aime pas moins la musique, et ces petits thèmes pseudo-rock avec une guitare à la con qui sonne faux, ça devrait être lourdement puni par la loi.
8/20
« Le problème, ce n'est pas que vous soyez handicapé : c'est que vous êtes un sentimental »
« Pute, comédienne, c'est pareil – C'est pas très gentil pour les putes ça »

Harper's Island – Saison 1 – 2009
C'est pas mal du tout. Ca met un peu de temps à vraiment démarrer, mais au moins ça ne part pas dans tous les sens. Il y a un climat, une ambiance, de la petite tension qui ne demande qu'à croître. A mon avis il ne va plus rester grand monde à la fin, hormis le quatuor principal des deux couples insulaires. La mariée, Katie Cassidy, est d'ailleurs des plus séduisantes.
9/20

Castle – Saison 4, épisodes 6 à 9 + épisodes épars
Même réflexion que le mois dernier.
7/20

Columbo 19 : Quand le vin est tiré – Téléfilm de Leo PENN – 1973
Pas beaucoup d'intérêt. Pas beaucoup d'enquête. Le meurtrier, Donald Pleasance, est un peu débile aussi faut dire. Ce qui fait que Columbo sympathise avec lui, ce qui est assez rare.
7/20

Dans la chaleur de la nuit – Norman JEWISON – 1967
Oscar du meilleur film. Normal, ni « De Sang-froid » ni « Luke la main froide » n'étaient nominés. Et Oscar du meilleur acteur au bouffeur de chewing-gum. Oui, bon bah c'est un petit film honnête, mais en rien extraordinaire. Bien sûr, à l'époque, c'était différent, la ségrégation et le racisme étaient beaucoup plus affirmés, mais un demi-siècle plus tard, heureusement, ça nous semble être la préhistoire.
8/20

*Columbo : Subconscient – Téléfilm de Richard QUINE - 1973
Je crois que je l'avais déjà vu. D'ailleurs, un jour je les aurai tous vus. Souvent je me fais la réflexion : mais je l'ai déjà vu celui-là. Ici, il y a des images subliminales, mais sans Kim Novak ( comprenne qui pourra )
7/20

L'Ouragan vient de Navarone – Guy HAMILTON – 1978
Un film de commando tout pourri. Pas pu tenir sur la seconde partie. Je me fais chier comme c'est pas permis dans la vie, mais j'avais sans doute moultement mieux à faire.
5/20

Columbo 22 : Edition tragique – Téléfilm de Robert BUTLER - 1974
Une bonne petite enquête avec un dénouement intéressant.
8/20

*Ivanohé – Richard THORPE – 1952
Revu avec plaisir ce film parfait pour la régression vacancière.
10/20

Le Dossier Odessa – Ronald NEAME – 1974
Ca m'a fait penser au « Rapport Quiller »
8/20

Columbo 20 : Candidat au crime – Téléfilm de Boris SAGAL - 1973
Un bon petit épisode.
8/20