Hot School - Fernando Gonzales Molina - 2010
Une jolie comédienne dans une grosse daube façon « American Pie »
2/20

Les Edelweiss : Quand les parents débarquent – Téléfilm de Stéphane KAPPES - 2011
Une résolution pour l'année qui commence : ne plus regarder les téléfilms avec Claire Keim, et en particulier ceux de cette série, proprement insupportable.
1/20

Ice Quake, Piège de glace – Téléfilm de Paul ZILLER - 2010
Le téléfilm parfait pour passer une soirée sans trop y prêter attention. Il faut savoir que pendant ce genre de fictions plus que secondaires, ou quand un film ne m'emporte pas dès le départ, je fais bien souvent autre chose en même temps ( dessin, guitare, lecture, écriture, recherches internet, poker, etc )
5/20

Hiver rouge - Téléfilm de Xavier DURRINGER - 2011
Un très bon téléfilm d'une noir modernité, avec une comédienne intéressante, Camille Panonacle.
10/20

Phénomènes ( The Happening ) – M. Night SHYAMALAN – 2008
Zooey Deschanel dans un thriller sympathique, même si on a un peu envie de baffer le héros tellement il est poire.
9/20

Le Hérisson – Mona ACHACHE - 2009
On commence avec des références à Taniguchi, à Ozu, au Japon, donc ça me plaît. Et puis soudain, en pleine course, le film s'arrête brutalement et bizarrement. Mon ex m'avait dit beaucoup de bien du livre, mais là je suis très déçu, il y a de belles petites choses sur l'enfance et la différence, mais c'est quand même très peu.
7/20

My Father, ce héros – Steve MINER - 1993
Une photocopie exacte de l'original. Ca fait drôle de voir Katherine Heigl adolescente, mais elle n'a presque pas changé. Mais bon, c'est vraiment parce qu'il n'y avait rien d'autre.
5/20

Sexy Dance – Anne FLETCHER - 2006
Un bon mix sans prétention de petites choses sympathiques au demeurant. Une jolie comédienne et de bons sentiments, en gros.
8/20

The Deep, Voyage au fond des mers – Téléfilm de Jim O'HANLON – 2010
Une sorte d'Abyss du pauvre. Voir "Ice Quake" ci-dessus.
6/20

Nicolas Le Floch : le Dîner de Gueux – Téléfilm de Nicolas PICARD-DREYFUSS - 2011
J'ai lâché prise aussi sec. Pourtant avant j'aimais bien.
6/20

Public Ennemies – Michael MANN – 2009
C'est assez quelconque. La traque d'un gangster et de sa bande. Tout cela pour en arriver à la mort de Dillinger, à la sortie de « Ennemi Public n°1 » avec Myrna Loy. Dante Spinotti mélange travail de qualité et, pour une fois, travail à l'épaule très bancal. Bonne musique de Goldenthal. Marion Cotillard est toujours aussi jolie, mais à aucun moment je ne suis rentré dans l'histoire d'amour, qui se veut pourtant déterminante. Bon. Un tout petit film de Mann, pour lequel je ne comprendrai jamais l'engouement public ou critique.
6/20

Wild Child – Nick MOORE - 2008
Une adolescente délurée ( jouée par la nièce de ma coloc ) qui apprend à devenir elle-même, se transformant du tout au tout. Une petite comédie agréable, qui partait mal mais se rattrape bien.
8/20

*L'Oeil du mal – D.J. CARUSO – 2008
Un bon petit thriller paranoïaque efficace, captivant, rondement mené, avec la très jolie Michelle Monaghan.
9/20

Rideau ! - Spectacle de Guy BEDOS – 2012
De vieux sketches inégaux, des plus récents pas forcément drôles, et une revue de presse médiocre. J'espère qu'il y aura un autre « dernier » spectacle du vieux bobo parisien, parce que celui-là est complètement raté.
6/20

Nos retrouvailles – Téléfilm de Josée DAYAN – 2011
Qui mieux que l'actrice de « La Femme d'à côté » pouvait incarner cette femme qui retrouve dans son nouveau voisin son amour de jeunesse ? Pour une fois, Josée Dayan filme avec tendresse et légèreté, donc ça me va. Ce n'est pas grandiose, mais c'est plaisant.
7/20

Seule – Téléfilm de Fabrice CAZENEUVE – 2008
Barbara Schulz est magnifique, superbe et admirable, comme toujours. Quant au film, on voit bien vers quoi il s'achemine, mais il n'y va jamais, et on reste à mi-parcours, comme l'héroïne, désoeuvrés.
7/20

My name is Earl – Saison 3
Une saison très inégale, un peu drôle, mais surtout beaucoup trop loufoque et débile. Ca pourrait devenir pénible si la suite restait de cet acabit.
6/20

Nicolas Le Floch : Le Crime de la Rue des Francs-Bourgeois – Téléfilm de Nicolas PICARD-DREYFUSS – 2011
Une enquête un brin au-dessus, plus lisible et linéaire. Avec Didier Sandre, comédien que j'adore. Et la belle Hande Kodja, déjà croisée dans « Ce cochon de Morin »
7/20

Purple Violets – Edward BURNS – 2007
Beaucoup aimé cette petite chronique sentimentale et littéraire de trentenaires new-yorkais, écrite et réalisée par Edward Burns, qui signe ici un film un cran au-dessus de son « Rencontres à New York » que j'avais déjà bien apprécié. On peut préciser qu'ici j'ai quasiment adoré, à deux/trois détails près.
12/20

*Pour une vie ou deux – Téléfilm de Marc ANGELO – 1995
Regardé pour ma vieille amie Judith. Et en fait j'avais déjà vu ce petit téléfilm insipide, bien au niveau de ce qui se fait depuis des lustres dans le genre. Celui des pâquerettes.
4/20

Assaut sur le Central 13 – Jean-François RICHET – 2006
Pas vu l'original, ou alors je ne m'en souviens pas. Je n'ai certainement pas perdu grand chose...
7/20

Les Liens du sang – Jacques MAILLOT – 2007
Pas captivant. Une reconstitution des années 70, un peu façon « Mesrine », mais je n'ai toujours pas saisi ce que le film voulait montrer au-delà de la nostalgie de cette époque et des gangsters à la noix. Une fascination sans doute, à laquelle je n'adhère nullement.
5/20

Le Fil d'Ariane – Téléfilm de Marion LAINE - 2011
Un petit film original, sur le fond et la forme. Une bonne surprise, même si certains paramètres sont un peu grossis et superflus, et d'autres un peu niais, trop féminins. Mais globalement le charme opère. Un rôle différent pour Julie Ferrier, très à l'aise, un tout petit rôle inutile pour Mélanie Bernier, qui mérite cent fois mieux, et une petite actrice brune timide mignonnette, Amandine Dewasmes.
8/20

L'Amour encore plus vache – Téléfilm de Christophe DOUCHAND - 2011
La petite comédienne, Delphine Chanéac, est toujours mignonne, avec son sourire Cameron Diaz brune. Thierry Neuvic est toujours aussi bon en brun ténébreux romantique. Il y a aussi Laure Marsac, qui vieillit plutôt bien, et une autre comédienne ravissante, Hélène Seuzaret, même si son rôle peut paraître ingrat. Mais on tourne en rond, avec des quiproquos puérils, bref, pas très captivant. Ca se veut léger, ça l'est, indéniablement.
6/20

*Les Mystères de Sherlock Holmes – Téléfilms de Paul SEED et Tim FYWELL - 2000
Ouais, sauf qu'il s'agit de la jeunesse de Conan Doyle. Bon, on a un peu de suspens et un peu de romantisme, mais au final on a surtout pas grand chose.
6/20

*Die Hard III : Une journée en enfer – John McTIERNAN - 1995
Beaucoup d'approximations hésitantes, de coïncidences miraculeusement hasardeuses, de blagues pas drôles. Le moins bon des quatre, de très loin.
6/20

Guerre de l'ombre – Kary SKOGLAND - 2008
Un brin d'espionnage sur fond de conflit irlandais, qui peine à convaincre.
6/20

Dame de Carreau – Téléfilm de Alexis LECAYE - 2011
Les épisodes de coeur et de pique étaient ratés. Celui-ci parvient enfin à susciter un minimum d'intérêt. Très belle interprétation de Valérie Decobert-Koretzky ( ça la change de Caméra Café ). Réalisé par l'auteur des romans, contrairement aux autres
9/20

*Braquage à l'italienne – F. Gary GRAY – 2003
Déjà vu, et le film dont il est le remake aussi ( « L'Or se barre » ). Plus on avance, plus l'ennui accroît de manière exponentielle dans les deux versions.
4/20

*Profession profiler – Renny HARLIN - 2004
Un bon petit thriller. Bonne musique de Tuomas Kantelinen
9/20

*V pour Vendetta – James McTEIGUE - 2006
Un côté bien trop théâtral ( le monologue en allitérations du début ), un personnage dont on ne sait rien ( en tout cas dans le film ce n'est pas clair du tout, ça l'est peut-être davantage dans le comics ), et il faut bien le dire, une rébellion d'adolescent un peu niaise. Le film ne vaut vraiment que pour le rôle et la beauté de Natalie Portman. Bref, encore une fois ce film m'est complètement passé par-dessus.
7/20

Les Hommes de l'ombre – Mini-série réalisée par Frédéric TELLIER - Episodes 1 à 4
Les hommes et leurs faiblesses, l'ivresse du pouvoir. Les mensonges d'état. C'est pas mal. Par contre, Nathalie Baye a reçu un prix machin pour son interprétation, mais non, c'est Valérie Karseni ( Apolline ) qui le mérite.
8/20
« Je ne vais pas attaquer des gens pour le principe alors que je suis d'accord avec eux – Mais tu es en campagne ! Ce sont tes adversaires, et ils te cognent dessus »

Castle – Divers épisodes épars
J'ai trouvé le dernier épisode de la saison 3 navrant, un peu factice et facile. Il faut tomber sur de bons épisodes en fait, et dernièrement j'ai l'impression qu'on a eu les moins bons.
8/20

* * *

Ceux de la zone ( Man's castle ) – Frank BORZAGE – 1933
Une charmante petite comédie, avec un Spencer Tracy en rêveur bourru, et Loretta Young en naïve romantique.
9/20

La Revanche des gueux – Gordon DOUGLAS – 1950
Une autre version de Robin des Bois très sympathique.
8/20
 
Just_You