martine_ouvre_encore_sa_gueuleEn fustigeant une soi-disant "gauche molle", Martine Aubry se trompe d'argument en plus de perpétrer un coup bas, s'attaque à la même gauche qu'elle persuadée de duper son monde, insulte son adversaire resté respectueux, divise les sympathisants de son parti, qu'elle disait rassembler, et se fout ouvertement de leur gueule. Ils ont juste voté à 40% pour lui : elle veut refaire le coup du Congrès de Reims ou quoi ? Agressive, hautaine, mesquine, hypocrite, calculatrice, en un mot faible. Que la maîtresse retourne engueuler ses élèves, et que Hollande s'en ailler battre Sarko. Voter Aubry, c'est réitérer 2007.