Pour finir l'année en beauté, surtout ne pas trop oublier cette oeuvre majestueuse de mon petit préféré - interprétée par l'immense David Oistrakh au violon, et Charles Münch au pupitre.