Le premier poème symphonique, composé en 1882, et dirigé ici par Armin Jordan.