Allez, je lance un nouveau jeu : qui de Hervé Morin ou Eva Joly va se montrer le ou la plus ridicule dans les mois à venir ?

Déjà, un point commun : leur candidature éventuelle pour 2012 revient à voter directement pour le parti qu'ils suivent ( tous les accords pour des sièges de députés et de sénateurs doivent être déjà conclus avec le PS pour l'une et l'UMP pour l'autre), mais c'est une autre histoire.

Je veux juste rappeler que la première avait tenté d'intégrer le MoDem il y a deux ans, pour les élections européennes, mais que devant le refus de Bayrou de la placer en tête de liste elle avait aussitôt rejoint Europe Ecologie ( mais si, vous savez, le parti qui a un nouveau nom ), où Cohn-Bendit lui offrait la seconde place. Enfin, dans le bordel que représente Europe Ecologie-les Verts, ça doit lui convenir, puisque de toute façon elle se fiche complètement de l'écologie. Dommage qu'il ne soit pas en ligne, mais le papier de Domenach dans Marianne la semaine dernière résumait tout à fait ma pensée la concernant, suite à son intervention dans "Mots croisés".

Et Morin, pour ceux qui l'ignoreraient - mais depuis deux semaines qu'il a été viré on commence à comprendre - c'est ça :

«Depuis mai 2007, nous avons patiemment rassemblé au sein du Nouveau Centre les milliers de centristes de l’ancienne UDF qui n’avaient pas voulu rejoindre l’UMP et beaucoup de nouveaux adhérents séduits par notre action. Nous voulons construire quelque chose de commun mais qui soit autonome et indépendant de l’UMP, tout en affirmant notre ancrage dans une majorité de droite et de centre-droit acquise à nos valeurs libérales et européennes et à notre souci de cohésion sociale»