Le musicien a fait part de sa décision dans un communiqué émis mercredi. «Après 25 ans, j’ai décidé de quitter Dream Theater, le groupe que j’ai fondé, dirigé et aimé pendant un quart de siècle. Pour plusieurs personnes, cette nouvelle aura l’effet d’un choc. Elle sera également mal interprétée par certains. Croyez-moi, la décision n’a pas été prise à la légère. J’y songeais depuis environ un an», écrit-il. «Après avoir vécu de belles expériences en jouant avec Hail!, Transatlantic et Avenged Sevenfold au cours de la dernière année, j’ai constaté que j’avais plus de plaisir et de meilleures relations interpersonnelles au sein de ces autres projets que j’en avais désormais avec Dream Theater. N’interprétez pas mal mes propos. J’adore les gars de Dream Theater, qui ont cette longue histoire, cette amitié et ce lien. Je croyais toutefois que nous avions sérieusement besoin d’une pause», ajoute-t-il. Dans sa déclaration, Portnoy traite également des responsabilités qu’il devait assumer au sein de son groupe même lorsque celui-ci était officiellement en congé. «La machine» commençait à l’épuiser. «J’ai pris connaissance du fait que je devais prendre une pause du groupe afin de sauver ma relation avec les autres membres et garder cette faim, cet esprit, que j’avais pour la formation», dit-il.

Un répit refusé

Pour le bien de Dream Theater, Portnoy voulait d’abord prendre un répit et espérait que ses collègues fassent de même, affirme-t-il. «Tristement, en discutant avec les gars, ils ne voyaient pas la situation du même oeil. Ils ont décidé de continuer sans moi au lieu de prendre une pause. J’ai même offert de travailler avec eux à l’occasion en 2011, ce que je ne voulais pas faire à l’origine, mais ça n’a pas marché.» Afin de ne pas retenir Dream Theater, Portnoy a tout simplement décidé de quitter le navire. Dans son communiqué, il présente ses excuses aux fans qui seront déçus par son départ. Il fait également allusion à son avenir musical sans préciser la nature de ses projets.

Avenged Sevenfold

Sur Facebook, le batteur est revenu à la charge un peu plus tard en priant les fans de Dream Theater de ne pas blâmer Avenged Sevenfold pour sa décision. Rappelons qu’il remplace actuellement le regretté Jimmy «The Rev» Sullivan au sein de cette formation. «Je vous supplie de ne pas rendre (Avenged Sevenfold) responsable. Ils sont tous aussi surpris que vous. Je songeais à prendre une pause (et non à me séparer) de Dream Theater depuis l’an dernier», a-t-il précisé. Sur son site officiel, Dream Theater souhaite la meilleure des chances à Portnoy. La formation dit également qu’elle ira de l’avant avec l’enregistrement de son nouvel album en janvier 2011. La parution de ce disque sera suivie d’une tournée.

Pour rappel, Portnoy avec Dream, ça donne ça :