J'avais dit que je ne parlerais plus de lui, mais nous sommes à mi-mandat de notre bon Nabotléon, et il semble que ça aille de mal en pis dans sa propre majorité. Franchement, ce n'était déjà pas glorieux, mais alors là...