Mais bien sûr...
Quand la Sarkozye s'en prend à Bayrou, c'est assez drôle de misérabilisme, et symptomatique d'une crainte, d'un système.
Mais aussi une note d'espoir, car si on va dans leur sens, avec un brin d'ironie, Bayrou sera au second tour en 2012.