Cette réforme de l'audiovisuel public ne semble déranger personne.
Heureusement, quelques-uns s'indignent, tels Jack Ralite, ou David Assouline.