Et non pas la naissance du mythe de Jésus, qui est un poil plus complexe et dont je reparlerai plus tard.

NoelcocaLà, je mets juste la note Wikipédia en attendant d'avoir envie de parler de tout ça, mais bon, date emblématique oblige :

Pendant de nombreux siècles, les écrivains chrétiens acceptaient que Noël était la date effective de la naissance de Jésus. Toutefois, au début du XVIIIe siècle, certains chercheurs ont commencé à proposer des explications alternatives. C'est le pape Libère qui, en 354, aurait fixé la naissance de Jésus au 25 décembre et codifié les premières célébrations pour promouvoir l'essor du christianisme tout en assimilant les fêtes populaires et païennes célébrées autour du solstice d'hiver. Avant lui, les chrétiens fêtaient la naissance du Christ le même jour que l'adoration des mages (épiphanie ou "manifestation du Seigneur") et le baptême dans le Jourdain : le 6 janvier. L'Église apostolique arménienne est la seule Église à perpétuer aujourd'hui cet usage des premiers siècles. Quant aux Églises orthodoxes, elles fêtent Noël le 25 décembre et le baptême du Christ le 6 janvier.

En 245, le théologien Origène d'Alexandrie a déclaré que, "que seul les pécheurs (comme Pharaon et Hérode)" ont célébré leurs anniversaires de naissance, mais aucun chrétien du nouveau testament, pas même Jésus Christ lui même. En 303, l'écrivain chrétien Arnobius a ridiculisé l'idée de célébrer les anniversaires des dieux, ce qui suggère que Noël n'était pas encore une fête "dite chrétienne" à ce moment. Noël a été promu dans l'Orient chrétien dans le cadre de la renaissance du catholicisme après la mort de l'empereur Valens lors de la bataille d'Andrinople en 378. La fête a été introduite en Turquie à Constantinople en 379, et à Antioche en 380. La fête disparu à la suite de Grégoire de Nazianze qui a démissionné de son évêché en 381, même si elle a été réintroduite par Jean Chrysostome en environ 400 environ.