sevranIl présentait des émissions ringardes sur des musiques sans âge, il n'avait en tout et pour tout qu'un succès musical dont il s'attribuait toute la paternité, il méprisait ses collaborateurs, cirait les pompes de Mitterand sur la Roche de Solutré ( Chevalier de la Légion d'Honneur ), puis de notre nabotléon ( Officier de la Légion d'Honneur, vous savez, ce petit pin's qu'on offre aux gens merveilleux comme Poutine - Grand-Croix, excusez du peu - Maurice Papon - enterré avec - Isabelle Balkany, Fabien Barthez, Thierry Breton, Daniel Bilalian, Claire Chazal, Arielle Dombasle, Véronique Genest, Claude Guéant, Johnny Halliday, Christine Lagarde, Patrick Le Lay, William Leymergie, Mireille Mathieu, Christian Clavier, Bernadette Chirac, Daniel Bouton, Philippe Bouvard, Nonce Paolini, Jean-Pierre Raffarin, Michel Sardou, Gilles de Robien, Pierre Giacometti, Michel Polnareff, Muriel Robin, Ivan Ciganer-Albeniz, Alain Minc, Pascal Colombani, Martin Bouygues, bref, on aura compris )

Mais ce que l'on retiendra de ce grand homme ( et pourtant il ne commentait pas le football sur TF1 - dommage il aurait été plus rapide que Georges Frêche ), ce sont ses écrits, magnifiquement racistes : "la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique. Et alors ? C’est la vérité ! L’Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète !. Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en copulant à tout-va. Ils peuvent continuer parce que ça les amuse, personne n’osera leur reprocher cela, qui est aussi un crime contre l’humanité : faire des enfants, le seul crime contre l’humanité impuni. On enverra même de l’argent pour qu’ils puissent continuer à répandre, à semer la mort".

Ah, la jalousie, ce que ça fait dire comme inepties quand même. Et que ça copule à tout-va et qu'on peut même pas y toucher. Ni faire des enfants - non mais quelle idée... Un beau noir grand et musclé pourtant... qui viendrait d'avoir dix huit ans...

Bref, vous avez bien compris, je pleure la triste disparition de Jean-Claude Jouhaud, limogé de France 2 en septembre dernier, et mort ce matin à Limoges, après un léger cafouillage de deux semaines...