Lali_Durga

Je vous présente la petite Lali, née le 11 mars dernier à l'hôpital du village de Saini Sunpura, situé à 40 km à l'est de New Delhi, la capitale. Présentant une duplication craniofaciale, elle est pourvue d'une seule tête et d'une seule paire d'oreilles mais de deux visages, avec deux nez, deux paires de lèvres et deux paires d'yeux. "Ma fille va bien, comme n'importe quel autre enfant", assure son père, Vinod Singh, un ouvrier agricole pauvre âgé de 23 ans. "Lorsqu'elle a quitté l'hôpital huit heures après sa naissance, Lali a été entourée par les villageois", a témoigné le directeur de l'hôpital Saifi, le Dr Sabir Ali. "Elle boit du lait avec ses deux bouches et ouvre ou ferme ses quatre yeux en même temps", a-t-il ajouté.

Dans l'Inde rurale aux superstitions profondément ancrées, la fillette est considérée comme la réincarnation de la très puissante déesse Durga, qui triompha du démon-buffle et est traditionnellement représentée avec trois yeux et de nombreux bras. Jusqu'à une centaine de personnes viennent voir Lali chez ses parents chaque jour pour toucher ses pieds, lui offrir de l'argent et se faire bénir, a déclaré son père à l'Associated Press. "Lali est un cadeau de Dieu pour nous. Elle a apporté la célébrité à notre village", estime le chef de la localité, Daulat Ram. "J'écris au gouvernement régional pour qu'il donne de l'argent pour bâtir un temple et aider les parents à veiller sur leur fille."

durg2Durgā (sanskrit: दुर्गा, littéralement         L'inaccessible) est l'un des épithètes de Shakti, l'épouse de Shiva, dans sa forme de déesse de la guerre. C'est l'une des divinités principales du panthéon hindou. Loin dans la nuit des temps, le démon-buffle Mahîshâsura avait envahi les cieux, massacrant les dieux. Comme à chaque fois dans ces cas-là, ils allèrent trouver les trois puissances de la Trimurti : Brahmâ, Vishnu Shiva. Alors qu'ils réfléchissaient pour trouver une issue, un terrible tempête éclata. Des éclairs zébraient le ciel, un feu intense se dégagea. Les flammes prirent la forme d'une jeune femme de toute beauté. Tous les dieux la dotèrent de pouvoir, la pourvoyant en armes plus puissantes les unes que les autres ( raison pour laquelle elle possède plusieurs bras ) : Shiva lui donna son trident, Vishnu son disque et un noeud coulant, Agni le dieu Feu lui fit présent d'un missile, Himalaya le dieu des montagnes lui fit présent d'un lion, sur lequel elle s'assit gracieusement. Elle plut à Mahîshâsura qui voulut l'épouser. Elle lui dit que s'il la battait au combat, il aurait ce qu'il désirait. Le démon envoya ses armées, qu'elle vainquit avec l'aide de Kâlî, puis elle le tua, et ramena la joie aux habitants de la terre. Depuis ce temps, la déesse est vénérée en tant que déesse de la guerre. Pour le secte des Shâkta, elle est la déesse suprême.

Le plus grand festival dédié à Maa Durga a lieu à l'automne un peu partout en Inde, mais c'est à Calcutta et au Bengale plus généralement que la déesse est fêtée avec le plus de faste. Dans le Ramayana, Rāma, avant de livrer bataille contre Ravana, implora la déesse de lui accorder sa bénédiction. Touchée par sa dévotion, la déesse lui apparut et lui assura la victoire. Chaque année, Maa Durga est célébrée pendant les neufs jours et neuf nuits que dure la bataille, c’est la fête de Navratri, signifiant "neuf nuits". La déesse est vénérée sous neufs formes différentes :
- Durga Maa : déesse de la guerre, celle que personne ne peut blesser
- Maa Kali : a le pouvoir sur le Temps ( kaal )
- Jagdamba : littéralement "mère de l'univers"
- Anapurna : "an" signifie grains ( céréales ), celle qui donne l'abondance
- Sarvamangala : celle qui donne la joie ( mangal ) à tous ( sarva )
- Bhairavi : celle qui donne la mort
- Chandika : celle qui donne la colère
- Lalita : celle qui joue
- Bhavani : celle qui donne l'amour, épithète souvent donné à Parvati, la consort de Shiva.