"On ne traumatise pas des enfants en leur faisant le cadeau de la mémoire d'un pays" ( 15 Février 2008 )

En effet, on ne traumatise pas les enfants en leur faisant le cadeau de la mémoire d'un pays.
Donc on oublie. Et on trouve autre chose pour faire plaisir au CRIF. Mais qu'est-ce qu'il a contre l'école notre nabotléon ? Il était mauvais en classe ? Bon ben d'accord. Moi aussi. Mais ce n'est pas une raison pour s'acharner sur elle de la sorte, et sur nos enfants. La présidence de la République n'est pas qu'une revanche sur les autres.

"Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance" ( 20 Décembre 2007 )

Ah oui mince, j'avais oublié "qu'un homme qui croit, c'est un homme qui espère", et lui il a besoin de personnes qui croient et espèrent en lui, car c'est le sauveur. Lui aussi doit entretenir la croyance populaire en des fables pour enfants et des inepties, comme la religion. Ou ses promesses de campagne. D'ailleurs, pourquoi semble t-il toujours en campagne, et pas au boulot ? Il ne nous ferait pas un peu d'école buissonnière par hasard ?