Lac_nuit












- Il faut que je raconte l'amour
L'amour qui s'est jeté sur moi cette nuit

Errant dans la forêt aux milles éclats de lune, admirant la liberté que me laissait le ciel
et respirant le silence qui soufflait aux alentours, je ne le sentais pas qui approchait.

Puis brusquement, il est apparu.
Il me barrait la route. Il restait immobile et son souffle lent me pétrifiait.

Je n'avais plus qu'à creuser 'l'obscurité jusqu'à son regard ou fermer les paupières :
si je tournais la tête ou faisais un pas en arrière, le vertige ramperait jusqu'à mes pieds.

Mais l'amour m'empoigna de sa main froide et m'entraîna sur le chemin du doute
pour profiter des premiers moments où l'on s'aime...

Les étoiles semblaient quitter leur branches pour venir s'écraser sur moi.
L'étroit chemin s'ouvra soudain et nous nous asseyâmes au bord du lac

qui, habituellement, débordait de mon désespoir. Ce soir, l'eau léchait
paresseusement les pierres et son clapotis faisait vibrer une des cordes de la nuit.

Une flamme semblait évoluer en moi, se fortifier de mon souffle irrégulier.
Allait-elle lâchement brûler mon cœur - enfermé dans sa cage -, lui faire vivre
ses dernières secondes dans le feu de cette rencontre ?

Baptême cruel... mais il résistait, et me tourmentait par une interrogation
à laquelle je ne pouvais répondre.

Ainsi, j'en oubliais l'amour et regardais le bonheur glisser entre mes doigts.
A la surface de l'eau, une étoile filante se frayait un passage vers l'inconnu.

Je cherchais alors le reflet de l'amour à côté du mien...mais ne le découvris pas...

Août 1991

Je vais coller tous mes poèmes, dans l'ordre chronologique, au fur et à mesure.
Les poèmes intéressants ( selon moi ) arriveront donc beaucoup plus tard.
Là, j'avais seize ans, je ne pouvais pas échapper à la lourdeur des débuts.